slider3 slider3 slider3 slider3

Le Clos St Jean décrit par Sorbonne Gourmet

Le Clos St Jean décrit par Sorbonne Gourmet

Les grands vins de Chateauneuf-du-Pape de Clos Saint Jean

Depuis les changements radicaux qui y ont eu lieu en 2002, Clos Saint Jean, l’un des plus grands domaines de Chateauneuf du Pape, a reçu dix fois un score parfait par Robert Parker. Sanctus Sanctorum, leur cuvée issue de leur plus belle parcelle, sur La Crau, et re-triée en cave, a été décrite par cette même critique comme le vin le plus grandiose qu’il n’ait jamais dégusté sur ses 35 ans de carrière, s’il est possible de donner une telle qualification à un vin. Voilà, j’ai fait les présentations.

Vincent Maurel et sa femme, Karine

Vincent Maurel et sa femme, Karine

Pour avoir dégusté une immense majorité des vins produits par ce domaine depuis sa révolution de 2002, je peux, et ce sans engager le nom du maestro -Bob Parker-, confirmer que les vins produits ici sont de véritable tours de force.

Commençons par le Chateauneuf tradition rouge, produit à hauteur de 70 000 bouteilles par an. Un assemblage dominé par le Grenache, sublimé par la Syrah, et précisé par le Mourvèdre, cette cuvée est la plus légère de toutes. Grâce à ses 15 à 16 % d’alcool superbement bien gérés, elle profile un bouquet aromatique typiquement Chateauneuvois, sans aucune intervention. Durant sa prime jeunesse, son nez est plein d’herbes provençales, qui ensuite se développent dans une bouche gourmande, aux fruits rouges et mara de bois, et une finale persistante, sans concession. Généralement, je commence à ouvrir cette cuvée 5 ans après millésime, pas avant. Ainsi, elle s’assagit pleinement et délivre tout son potentiel.

Chateauneuf du Pape Blanc Clos Saint Jean 2010

Chateauneuf du Pape Blanc Clos Saint Jean 2011

Les frères Maurel produisent aussi un Chateauneuf du Pape blanc, dans des quantités bien plus confidentielles. Actuellement, c’est un assemblage en proportions identiques de Grenache Blanc, Clairette, Bourboulenc, et Roussanne. Même s’il est extrêmement gourmand et équilibré dès sa sortie, ce blanc devient vraiment splendide avec un peu de garde. Ses notes de Roussanne, bien riches, exotiques, et gourmandes, son parfaitement contrebalancées par la finesse de la Clairette et du Grenache Blanc, ce dernier étant au demeurant gourmand, mais bien moins que la fabuleuse Roussanne (mon cépage préféré en blanc avec le Chardonnay). Bref, pour moi c’est un des plus beaux blancs de l’appellation, et pourtant c’est l’un des  moins chers.

L’extravangaza, et sa pluie de notes stratosphériques, se concrétise dans les deux cuvées Combe des Fous et Deus ex Machina. Produites chacune à hauteur de 7 000 bouteilles par an, ce sont bien entendu des cuvées extrêmement confidentielles, dont la demande a explosé du fait de l’hédonisme, à la fois sensoriel et intellectuel, qu’elles procurent. Les deux sont majoritairement composées de grenache. Elles se distinguent par leur cépage minoritaire: la Syrah pour la Combe des Fous, et le Mourvèdre pour la Deus ex Machina. Je trouve ces cuvées très complémentaires, la Combe des Fous étant la plus féminine, et, naturellement, la Deus ex Machina la plus masculine.

Suave, élégante, et fine du nez à la finale, la dame de Clos Saint Jean est généralement d’une fraicheur époustouflante à la vue de son bouquet aromatique. Tendre, elle offre dans sa densité des notes de mûres, de poivre et de lavande, le tout entouré par des tannins toujours invisibles mais lui donnant de très belle formes.

Clos St Jean Deus Ex Machina 2010

Clos St Jean Deus Ex Machina 2010

Beaucoup plus massif, riche, et un vrai puzzle intellectuel, le sieur de Clos Saint Jean, est vraiment spéculaire. Certainement grâce aux magnifique Mourvèdre utilisé dans l’assemble, la robe de la Deus ex Machina est toujours très dense, semblable à de l’encre de chine. On y retrouve d’ailleurs des fruits très concentrés tels que la myrtille, mais aussi de l’encens, parfois de la vanille, et de la réglisse.

Clos Saint Jean Sanctus Sanctorum 2009 et 2010

Clos Saint Jean Sanctus Sanctorum 2009 et 2010

Sanctus Sanctorum… une cuvée quintessentielle que j’ai eu l’immense privilège de déguster lors du diner que j’ai organiser en compagnie de très grands vignerons de Chateauneuf du Pape… est tout simplement le plus beau vin de Grenache pur que j’ai dégusté à ce jour, de loin. D’une robe moins concentrée que les autres prestigieuses cuvées du domaine, la Sanctus Sanctorum tend plus vers un violacé de Chateau Rayas sur un millésime concentré. Bien que son style semble moins exubérant que celui des autres vins produits par ce grand domaine, il ne faut pas s’y méprendre! En bouche, c’est une immense claque aromatique, qui m’avait fait pensé à des fruits exotiques au milieu des fruits rouges naturellement apporté par le Grenache. La finale est elle extrêmement persistante, développant une complexité difficilement descriptible.

Manfred Krankl à Sine Qua Non ©Antoine Petrus

Manfred Krankl à Sine Qua Non ©Antoine Petrus

En 2010, Manfred Krankl, du prestigieux domaine Sine Qua Non, a commencé un partenariat, Chimère, avec les frères Maurel de Clos Saint Jean et leur oenologue, Philippe Cambie. Ce vin, quasi-monocépage de Mourvèdre de Clos Saint Jean et embouteillé uniquement en magnums (environ 300), est un vin tout aussi titanesque que la Sanctus Sanctorum. Quand je l’ai dégusté en cours d’élevage, ce magnifique vin m’avait choqué par sa féminité, sa délicatesse. Je n’y retrouvais rien des Mourvèdre que je connaissais. Sa fraicheur ouvrait une partition aromatique de poivre, herbes provençales, et fruits noirs, avec une pointe légèrement mentholée. C’est un vin extrêmement séduisant qui, j’espère, créera sur la région une ambition productrice de vins de Mourvèdre d’une telle qualité.

Malgré leur succès titanesque -à l’image de leurs vins-, les frères Maurel ont gardé une humilité frappante et sont d’une gentillesse saisissante. Candice et moi rendons visite à Vincent Maurel annuellement pour découvrir les échantillons des millésimes en cours d’élevage. Malgré la rareté de ses vins et leur exportation à  plus de 90%, il est possible de les déguster à Paris, une fois par an, lors du Grand Tasting au Louvre. Lors de la prochaine édition, n’hésitez pas à lui rendre visite de notre part ;-).

Newsletter :

Soyez informés des dernières news, des nouveaux produits et des ventes privées. Inscrivez votre email ci-dessous:

Langue dans laquelle vous souhaitez recevoir nos messages :